Catégories
Bar & Fêtes

Nouvelles du bar | De nouvelles restrictions pour réduire les visites d'accueil, mais ne mettront pas fin à la socialisation, dit CGA

Les consommateurs réduiront considérablement leurs visites dans les pubs, bars et restaurants à la lumière des nouvelles restrictions gouvernementales, mais nombre d'entre eux prévoient de continuer à socialiser ailleurs après le couvre-feu, selon un sondage instantané de CGA.

Le dernier sondage sur les impulsions des consommateurs de CGA a été mené le mardi 22 septembre après l’annonce des exigences, notamment les fermetures à 22 h et le service aux tables obligatoire. Il est basé sur une enquête représentative au niveau national de 1 000 adultes britanniques.

Deux répondants sur cinq (40%) disent qu'ils sortiront moins souvent grâce aux mesures – près de trois fois plus que ceux qui sortiront plus fréquemment (14%).

Des réglementations plus strictes devraient avoir le plus grand impact sur les consommateurs qui ont tardé à revenir à l'hôtellerie, en particulier ceux des groupes plus âgés. Ils semblent moins susceptibles d'affecter le comportement des visiteurs auparavant réguliers, qui indiquent largement qu'ils maintiendront leur fréquence.

Cependant, le couvre-feu pourrait ne pas avoir l’effet souhaité par le gouvernement de réduire les contacts nocturnes, suggère l’enquête.

Un tiers (34%) des adultes britanniques disent qu'ils seraient susceptibles d'inviter des amis à rentrer chez eux après 22 heures, et presque autant (30%) admettent qu'ils chercheraient d'autres endroits pour continuer à socialiser.

L'enquête Consumer Pulse Survey indique que les mesures peuvent avoir d'autres impacts importants sur le comportement, notamment des visites plus courtes et une réticence encore plus grande à visiter les centres-villes.

Parmi les personnes qui sortent souvent tard, les trois quarts resteront soit moins longtemps (43%), soit s'absenteront complètement en fin de soirée (34%).

Parmi ceux qui visitent généralement les centres-villes, la moitié (48%) disent qu'ils sont maintenant moins susceptibles de visiter les lieux – beaucoup plus que ceux des zones rurales (29%).

Les règlements peuvent également répartir les visites plus uniformément sur la semaine, poursuivant ainsi un modèle de comportement établi en août par la popularité de la promotion Manger au restaurant du lundi au mercredi.

Deux consommateurs sur cinq (41%) qui sortaient auparavant le samedi disent qu'ils sont moins susceptibles de le faire maintenant, comparativement à 29% des visiteurs en semaine.

Charlie Mitchell, directeur de la recherche et de la perspicacité de CGA, a déclaré: «Notre sondage montre qu’après avoir été encouragé à fréquenter les restaurants, les pubs et les bars en août, un grand nombre de consommateurs vont probablement reculer.

«Les nouvelles restrictions portent un coup dur aux opérateurs qui s'étaient remis sur pied après le verrouillage, et en particulier aux opérateurs du centre-ville et de nuit.

«Avec autant de gens qui signalent qu'ils vont simplement changer de socialisation ailleurs, plutôt que dans les environnements hygiéniques pour lesquels les opérateurs ont travaillé si dur à créer, ces mesures peuvent même ne pas avoir beaucoup d'impact bénéfique.

«Les entreprises ont réagi avec agilité à toutes les restrictions qui leur ont été imposées jusqu'à présent, et vont désormais trouver des moyens plus innovants pour soutenir le commerce sans compromettre la sécurité des clients.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *