Catégories
Bar & Fêtes

Nouvelles du bar | Coronavirus: des restrictions plus strictes pour l'hospitalité

Tous les sites d'accueil en Angleterre ont reçu l'ordre de fermer jeudi à 22 heures pour aider à freiner la propagation de Covid-19 – l'une d'une série de restrictions énoncées par le gouvernement.

Dans une émission télévisée mardi soir (22 septembre), le Premier ministre Boris Johnson a dévoilé les nouvelles mesures qui, selon lui, pourraient durer jusqu'à six mois.

Non seulement les bars, pubs, restaurants et tous les autres lieux d'accueil devront fermer – portes verrouillées – avant 22h, le secteur sera limité au service à table uniquement et le couvre-visage sera obligatoire pour le personnel et les clients non assis.

L'amende pour avoir enfreint les règles a également augmenté à 200 £ lors de la première infraction. Le gouvernement a mis en garde contre des «mesures plus sévères» si les gens ne respectent pas les dernières restrictions.

UKHospitality a appelé le gouvernement à fournir un ensemble de soutien à l'hospitalité. L'organisme commercial a averti que les pertes d'emplois et les faillites d'entreprises seraient inévitables à moins que le soutien ne soit immédiat et de grande envergure.

Kate Nicholls, directrice générale de UKHospitality, a déclaré: «Ces restrictions sont un autre coup potentiellement fatal pour de nombreuses entreprises hôtelières.

«Isolés, ils peuvent sembler modérés, mais l'effet cumulatif sera extrêmement dommageable. La confiance des consommateurs va prendre un autre coup et nous ne pouvons espérer récupérer tant que la confiance reste faible.

«Le retour au travail à domicile va frapper très durement l'hospitalité du centre-ville. Ces entreprises ont déjà pris du retard, car les employés de bureau et les touristes sont restés à l'écart et ils vont subir une autre violence.

«Le plus décourageant est l'annonce qu'ils sont potentiellement en place pendant six mois. De nombreuses entreprises ne survivront pas à cela et nous verrons de plus en plus de gens perdre leur emploi à moins d'avoir le soutien nécessaire pour contrebalancer ces restrictions.

«Le gouvernement doit immédiatement annoncer un ensemble exhaustif de soutien financier, sinon notre secteur est menacé de ruine. L'aide à l'emploi doit être étendue.

«Le programme de congé est déjà en train de vaincre et il s'arrête complètement à la fin du mois d'octobre. À moins que cela ne soit étendu à notre secteur, les entreprises devront inévitablement licencier du personnel. Nous envisageons un flux constant de pertes d'emplois pendant six mois, sinon.

«Nous devons avoir un soutien à plus long terme pour permettre aux entreprises de se reconstruire en 2021. La baisse de la TVA pour le secteur doit être prolongée, tout comme le congé des taux d'affaires.

«Nous avons également besoin d'un programme de règlement des dettes de loyer, sinon des entreprises entières vont faire faillite avec des licenciements généralisés.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *